dimanche 15 décembre 2019

La santé de nos enfants en question

RN 19 à Villecresnes
Interrogé par le Parisien au sujet de son projet d’école situé derrière le McDonald’s, (numéro du 6 décembre 2019) Le candidat Gérard Guille déclare : 

« La pollution liée à la circulation ?  Il y en a partout. Il n'y a pas de raison que les enfants soient davantage incommodés à cet endroit. »

Cette affirmation révèle la méconnaissance des risques sanitaires liés à la pollution de l’air par l’intéressé.

Un article paru en mai 2018 dans la revue « Pourquoi Docteur ? » aborde le sujet de la pollution à proximité d’une route à fort trafic. Il indique qu’une exposition forte aux particules fines et au carbone noir est responsable de maladies chroniques telles que l’asthme et les allergies, et que les enfants en bas âge sont les plus vulnérables face à cette pollution. 

Selon « Pourquoi Docteur ? » Les enfants vivant dans une bande comprise entre 0 et 100 mètres d’une route à fort trafic présentent trois fois plus de risques de développer un asthme chronique, ce risque étant particulièrement important pour les enfants de 7 à 10 ans. <cliquez ici pour lire l'article de Pourquoi Docteur>

Ce risque provient des minuscules particules en suspension dans l’air qui, lorsqu’elles sont inhalées, se déposent sur les alvéoles des poumons.

Les scientifiques ont examiné l’exposition quotidienne des enfants à ces particules fines, également connues sous le nom de carbone noir. Cancérogène connu, le carbone noir provient notamment des combustibles incomplètement brûlés et expulsés par les moteurs.

La pollution due aux axes routiers fait également l’objet d’un article paru dans le N°39 d’AIRPARIF. 

AIRPARIF indique que l’effet de cette pollution est maximum dans une zone comprise entre l’axe routier et une limite de 100 mètres pour les particules fines, avec un impact pouvant aller jusqu’à 200 mètres pour le benzène et le dioxyde d’azote. <cliquez ici pour accéder au AIRPARIF N°39>

Le projet du candidat Gérard Guille a été lancé sans étude d’impact ni concertation. Il se situe à une distance inférieure à 100 mètres de la RN 19, dont le trafic est de 40.000 véhicules par jour et devrait passer rapidement avec l’ouverture du tunnel sous Boissy à 60.000 véhicules par jour.

Implanter une école primaire sur un tel site expose les enfants à un risque accru de développement de pathologies respiratoires.


                                   Patrick Farcy

Signez la pétition contre l'implantation près de la RN19 de cette école : www.villecresnes.info

Aucun commentaire:

Publier un commentaire