dimanche 15 décembre 2019

La santé de nos enfants en question

RN 19 à Villecresnes
Interrogé par le Parisien au sujet de son projet d’école situé derrière le McDonald’s, (numéro du 6 décembre 2019) Le candidat Gérard Guille déclare : 

« La pollution liée à la circulation ?  Il y en a partout. Il n'y a pas de raison que les enfants soient davantage incommodés à cet endroit. »

Cette affirmation révèle la méconnaissance des risques sanitaires liés à la pollution de l’air par l’intéressé.

Un article paru en mai 2018 dans la revue « Pourquoi Docteur ? » aborde le sujet de la pollution à proximité d’une route à fort trafic. Il indique qu’une exposition forte aux particules fines et au carbone noir est responsable de maladies chroniques telles que l’asthme et les allergies, et que les enfants en bas âge sont les plus vulnérables face à cette pollution. 

Selon « Pourquoi Docteur ? » Les enfants vivant dans une bande comprise entre 0 et 100 mètres d’une route à fort trafic présentent trois fois plus de risques de développer un asthme chronique, ce risque étant particulièrement important pour les enfants de 7 à 10 ans. <cliquez ici pour lire l'article de Pourquoi Docteur>

Ce risque provient des minuscules particules en suspension dans l’air qui, lorsqu’elles sont inhalées, se déposent sur les alvéoles des poumons.

Les scientifiques ont examiné l’exposition quotidienne des enfants à ces particules fines, également connues sous le nom de carbone noir. Cancérogène connu, le carbone noir provient notamment des combustibles incomplètement brûlés et expulsés par les moteurs.

La pollution due aux axes routiers fait également l’objet d’un article paru dans le N°39 d’AIRPARIF. 

AIRPARIF indique que l’effet de cette pollution est maximum dans une zone comprise entre l’axe routier et une limite de 100 mètres pour les particules fines, avec un impact pouvant aller jusqu’à 200 mètres pour le benzène et le dioxyde d’azote. <cliquez ici pour accéder au AIRPARIF N°39>

Le projet du candidat Gérard Guille a été lancé sans étude d’impact ni concertation. Il se situe à une distance inférieure à 100 mètres de la RN 19, dont le trafic est de 40.000 véhicules par jour et devrait passer rapidement avec l’ouverture du tunnel sous Boissy à 60.000 véhicules par jour.

Implanter une école primaire sur un tel site expose les enfants à un risque accru de développement de pathologies respiratoires.


                                   Patrick Farcy

Signez la pétition contre l'implantation près de la RN19 de cette école : www.villecresnes.info

lundi 9 décembre 2019

Pétition contre une école à risque.


Pétition contre une école à risque.

Implantation de l'école rue Jean Cavaillès

Nous avons besoin à Villecresnes de nouvelles classes pour nos enfants. 

Le candidat Gérard Guille, a annoncé en conseil municipal et dans le Mag’, qu’il allait construire, rue Jean Cavaillès, une école comprenant 9 classes maternelles et élémentaires. Il nous place face à un projet à risque alors qu’une autre solution existe préservant la santé des enfants.
Voir l'article du Parisien en cliquant sur ce <lien>

La solution de Gérard Guille, un projet à risque :

- Un site accidentogène. L’école est prévue à proximité immédiate du la RN19 qui comptera dès l’ouverture du tunnel de Boissy 60.000 véhicules par jour, dont de nombreux poids lourds, créant de fait des conditions de dépose et de récupération des enfants difficiles et dangereuses.

- Un risque pour la santé des enfants, des professeurs et des agents d’éducation en conséquence directe de la pollution atmosphérique et des nuisances sonores provenant de la RN19.

- Un accès principal embouteillé, sans capacité de stationnement, situé dans un virage rue Jean Cavaillès, aux flux de circulation très intenses le matin comme le soir. Un accès secondaire dangereux car situé sur la RN19, au niveau du parking de Mc Donald’s.

- Un coût de plus de 500.000 € lié à l’achat d’un terrain alors que nous disposons de réserves foncières.

Notre solution, un projet qui préserve la santé de nos enfants. 
Nous proposons la création de ces nouvelles classes en centre-ville, sur les sites des écoles du Château et des Fleurs. Cette solution tient compte de l’accessibilité et de l’organisation de la vie scolaire, et surtout, de la santé et de la sécurité des enfants.
- Un agrandissement de l’école des Fleurs avec adjonction de classes maternelles.
- Un doublement de l’école du Château. Cette école devient un groupe primaire (Classes maternelles et élémentaires)
- Une prise en compte de l’accueil périscolaire.
- Des aménagements de places de parking pour les parents.
- Un retour à un vraie carte scolaire.
- La création de potagers pédagogiques sur les 2 écoles.
- La prise en compte du projet de réduction du nombre d’élèves dans les classes de grande section maternelle, CP et CE1.
Par ailleurs, nous prévoyons l’aménagement du parc du Château en jardin public en l’équipant d’allées, d’espaces de jeux et de bancs. Les arbres supprimés au titre de ce projet seront remplacés par de nouveaux arbres plantés dans le jardin public.
Exemple d'implantation des nouvelles classes sur une surface supérieure au terrain rue Jean Cavaillès
Vous pouvez nous aider à stopper le projet à risque du maire candidat en signant la pétition.
Je signe la pétition.


NON, au projet d’école situé rue Jean Cavaillès/RN19, mal situé et dangereux.
OUI, à de nouvelles classes en centre-ville pour nos enfants, sur les sites des écoles du Château et des Fleurs et à l’aménagement du parc du château.


Je « signe » par internet : www.villecresnes.info