mardi 14 janvier 2020

Comment soutenir notre campagne électorale.

Agissons Ensemble pour Villecresnes
Élections municipales des 15 et 22 mars 2020

Comité de campagne d'Agissons Ensemble Pour Villecresnes

Ces élections municipales seront déterminantes pour votre vie quotidienne des 6 prochaines années.

Nous nous engageons à :

Nous opposer à tout nouveau projet de construction collective sur des zones non urbanisées. 

Lutter efficacement contre les nuisances en tous genres : bruit, dépôts sauvages, dégradation des rues et des trottoirs, circulation anarchique.

Lutter avec détermination contre toutes les incivilités et mieux protéger nos biens et notre intimité contre les cambriolages. 

Sauvegarder et valoriser notre patrimoine vert, mettre en œuvre une politique de lutte contre le changement climatique.

Redynamiser le centre-ville et ses commerces. 

Privilégier la création d’emplois

Rebâtir une politique de transports en commun.

Agir, à tous niveaux, pour les jeunes et les seniors par la création de services et la réalisation d’équipements spécifiques répondant à leurs attentes. Soutenir les familles.

Instaurer un dialogue constant avec les Villecresnois en ayant une attention égale pour tous les quartiers.

Vous souhaitez que votre vie quotidienne à Villecresnes s’améliore. C’est notre objectif essentiel et nous pouvons y parvenir ensemble.
Aidez-nous à l’atteindre en soutenant notre action grâce à un don.

Élections, régime fiscal des dons :
L’article 200-3 du Code général des impôts prévoit que les dons versés au mandataire d’un candidat (autrement qu’en espèces) ouvrent droit à une réduction d’impôt sur le revenu égale à 66 % de leur montant (dans la limite de 20 % du revenu imposable).
Dons 10,00 € 25,00 € 50,00 € 100,00 € 200,00 €
Coût après réduction fiscale   3,40 €   8,50 € 17,00 €    34,00 €   68,00 €

Pour effectuer votre don, vous pouvez au choix :
- Établir un chèque à l’ordre de P.Bellut, Mandataire Financier de P.Farcy, et l’envoyer à Pierre Bellut,    7 allée Saint Hubert, 94440 Villecresnes, en joignant le coupon ci-dessous. 
Dès réception, un reçu fiscal vous sera adressé.
Ou
- Effectuer un virement à l‘ordre de P.Bellut, Mandataire Financier de P.Farcy. 
 CODE BANQUE     CODE GUICHET    NUMÉRO DE COMPTE     CLÉ RIB
         10207                       00112                           23214030276                  23 
IBAN : FR76 1020 7001 1223 2140 3027 623
BIC : CCBPFRPPMTG
Et envoyer par mail, à l’adresse suivante : pierre.bellut@wanadoo.fr, ou par courrier, le coupon ci-dessous.
Dès réception de votre virement, un reçu fiscal vous sera adressé.
MERCI
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Elections Municipales des 15 et 22 mars 2020                         Don à Agissons Ensemble Pour Villecresnes
Nom :                                                                   Prénom : 

Adresse postale : 

Adresse Mail : 

Montant du don : 

Virement          Chèque (rayer la mention inutile)

A retourner à : Pierre Bellut, 7 allée Saint Hubert 94440 Villecresnes.




dimanche 15 décembre 2019

La santé de nos enfants en question

RN 19 à Villecresnes
Interrogé par le Parisien au sujet de son projet d’école situé derrière le McDonald’s, (numéro du 6 décembre 2019) Le candidat Gérard Guille déclare : 

« La pollution liée à la circulation ?  Il y en a partout. Il n'y a pas de raison que les enfants soient davantage incommodés à cet endroit. »

Cette affirmation révèle la méconnaissance des risques sanitaires liés à la pollution de l’air par l’intéressé.

Un article paru en mai 2018 dans la revue « Pourquoi Docteur ? » aborde le sujet de la pollution à proximité d’une route à fort trafic. Il indique qu’une exposition forte aux particules fines et au carbone noir est responsable de maladies chroniques telles que l’asthme et les allergies, et que les enfants en bas âge sont les plus vulnérables face à cette pollution. 

Selon « Pourquoi Docteur ? » Les enfants vivant dans une bande comprise entre 0 et 100 mètres d’une route à fort trafic présentent trois fois plus de risques de développer un asthme chronique, ce risque étant particulièrement important pour les enfants de 7 à 10 ans. <cliquez ici pour lire l'article de Pourquoi Docteur>

Ce risque provient des minuscules particules en suspension dans l’air qui, lorsqu’elles sont inhalées, se déposent sur les alvéoles des poumons.

Les scientifiques ont examiné l’exposition quotidienne des enfants à ces particules fines, également connues sous le nom de carbone noir. Cancérogène connu, le carbone noir provient notamment des combustibles incomplètement brûlés et expulsés par les moteurs.

La pollution due aux axes routiers fait également l’objet d’un article paru dans le N°39 d’AIRPARIF. 

AIRPARIF indique que l’effet de cette pollution est maximum dans une zone comprise entre l’axe routier et une limite de 100 mètres pour les particules fines, avec un impact pouvant aller jusqu’à 200 mètres pour le benzène et le dioxyde d’azote. <cliquez ici pour accéder au AIRPARIF N°39>

Le projet du candidat Gérard Guille a été lancé sans étude d’impact ni concertation. Il se situe à une distance inférieure à 100 mètres de la RN 19, dont le trafic est de 40.000 véhicules par jour et devrait passer rapidement avec l’ouverture du tunnel sous Boissy à 60.000 véhicules par jour.

Implanter une école primaire sur un tel site expose les enfants à un risque accru de développement de pathologies respiratoires.


                                   Patrick Farcy

Signez la pétition contre l'implantation près de la RN19 de cette école : www.villecresnes.info

lundi 9 décembre 2019

Pétition contre une école à risque.


Pétition contre une école à risque.

Implantation de l'école rue Jean Cavaillès

Nous avons besoin à Villecresnes de nouvelles classes pour nos enfants. 

Le candidat Gérard Guille, a annoncé en conseil municipal et dans le Mag’, qu’il allait construire, rue Jean Cavaillès, une école comprenant 9 classes maternelles et élémentaires. Il nous place face à un projet à risque alors qu’une autre solution existe préservant la santé des enfants.
Voir l'article du Parisien en cliquant sur ce <lien>

La solution de Gérard Guille, un projet à risque :

- Un site accidentogène. L’école est prévue à proximité immédiate du la RN19 qui comptera dès l’ouverture du tunnel de Boissy 60.000 véhicules par jour, dont de nombreux poids lourds, créant de fait des conditions de dépose et de récupération des enfants difficiles et dangereuses.

- Un risque pour la santé des enfants, des professeurs et des agents d’éducation en conséquence directe de la pollution atmosphérique et des nuisances sonores provenant de la RN19.

- Un accès principal embouteillé, sans capacité de stationnement, situé dans un virage rue Jean Cavaillès, aux flux de circulation très intenses le matin comme le soir. Un accès secondaire dangereux car situé sur la RN19, au niveau du parking de Mc Donald’s.

- Un coût de plus de 500.000 € lié à l’achat d’un terrain alors que nous disposons de réserves foncières.

Notre solution, un projet qui préserve la santé de nos enfants. 
Nous proposons la création de ces nouvelles classes en centre-ville, sur les sites des écoles du Château et des Fleurs. Cette solution tient compte de l’accessibilité et de l’organisation de la vie scolaire, et surtout, de la santé et de la sécurité des enfants.
- Un agrandissement de l’école des Fleurs avec adjonction de classes maternelles.
- Un doublement de l’école du Château. Cette école devient un groupe primaire (Classes maternelles et élémentaires)
- Une prise en compte de l’accueil périscolaire.
- Des aménagements de places de parking pour les parents.
- Un retour à un vraie carte scolaire.
- La création de potagers pédagogiques sur les 2 écoles.
- La prise en compte du projet de réduction du nombre d’élèves dans les classes de grande section maternelle, CP et CE1.
Par ailleurs, nous prévoyons l’aménagement du parc du Château en jardin public en l’équipant d’allées, d’espaces de jeux et de bancs. Les arbres supprimés au titre de ce projet seront remplacés par de nouveaux arbres plantés dans le jardin public.
Exemple d'implantation des nouvelles classes sur une surface supérieure au terrain rue Jean Cavaillès
Vous pouvez nous aider à stopper le projet à risque du maire candidat en signant la pétition.
Je signe la pétition.


NON, au projet d’école situé rue Jean Cavaillès/RN19, mal situé et dangereux.
OUI, à de nouvelles classes en centre-ville pour nos enfants, sur les sites des écoles du Château et des Fleurs et à l’aménagement du parc du château.


Je « signe » par internet : www.villecresnes.info


mardi 26 novembre 2019

Rencontre avec les assistantes maternelles


Samedi 23 novembre 2019, Patrick FARCY, accompagné de colistiers, a rencontré les assistantes maternelles de notre ville à l’espace Léon Constantin. Cela a été un moment d’échange convivial et constructif.

Elles ont pu formuler leurs attentes et ont été touchées de rencontrer une personne entièrement à leur écoute.

La petite enfance est un domaine essentiel. Il s’agit de répondre aux attentes des familles et de favoriser les conditions de travail des assistantes maternelles. Villecresnes doit être une ville qui s’occupe bien de ses enfants.

Patrick FARCY souhaite développer de nouvelles initiatives et permettre à nos 60 professionnelles d’exercer leur métier dans les meilleures conditions possibles. Il soutient le RAM dans ses missions et principalement dans son rôle de conseil auprès des familles. Il veut promouvoir cet espace d’échange sur les pratiques professionnelles entre assistantes maternelles d'une part et  entre assistantes maternelles et éducatrices de la structure d'autre part.

Le Relais d’assistance Maternelle joue un rôle essentiel dans le développement des jeunes enfants, il permet leur sociabilisation à travers des rencontres autour de jeux et d’ateliers éducatifs.

Citons la remarque d’une participante : « Je fais cela parce que j’aime les enfants et je veux rendre service aux parents. Je considère aussi que nous participons à un projet éducatif, nous avons de grandes responsabilités. »


lundi 18 novembre 2019

Braderie des jouets

Un grand succès pour la braderie des jouets qui se tenait dimanche à la salle polyvalente.























































Rencontre à la braderie Solidaire du Centre Communal d'Action sociale.



Initiative importante du Centre Communal d'Action Sociale, ces braderies solidaires gagneront à être encore plus connues. Elles permettent en effet, aux plus démunis de pouvoir s'habiller dignement pour une dépense modique et elles s'inscrivent favorablement dans une politique de développement durable en donnant une deuxième vie à ces vêtements.



Nous adressons nos compliments ainsi que notre soutien à l’action des bénévoles qui contribuent au succès de ces opérations.

vendredi 15 novembre 2019

Commémoration du 11 novembre.


C’est dans une atmosphère recueillie que s’est déroulée la commémoration du 11 novembre.


Mais que commémore-t-on le 11 novembre ?

Le 11 novembre 1918 à 5 heures 45, est signé l’armistice entre la France et l’Allemagne. C'est dans le wagon-bureau du Maréchal Foch en forêt de Compiègne près de Rethondes que l’état-major français et la délégation allemande signent la suspension des hostilités. 

La première commémoration, dédiée aux soldats de la grande guerre est créée dès l'année suivante, celle-ci évolue au fil du temps pour devenir aujourd’hui une cérémonie s’adressant à tous les morts pour la France.

Depuis cette année sont associés à cet hommage les femmes et les hommes tombés en opérations extérieures (OPEX).

Cette journée célèbre également les victimes des guerres d’Indochine et d’Algérie, des combats du Maroc et de Tunisie. 

Nous adressons nos remerciements à la FNACA et à l’UNC pour l’organisation de cet événement du  11 novembre.

Ce devoir de mémoire est nécessaire et nous concerne tous, afin que notre histoire nationale ne puisse être remise en cause, après la disparition des témoins directs, par des versions négationnistes et révisionnistes fondées sur le mensonge. 

Notre pays puise ses racines dans cette mémoire collective, une question reste : comment la transmettre intacte aux générations à venir ? Une partie de la réponse se trouve dans la participation des jeunes à la construction de ces journées du souvenir. Le témoignage des « passeurs de mémoire », témoins et écrivains de ces « moments » d’histoire est essentiel. Nous y travaillerons, avec le concours des associations d’anciens combattants afin de contribuer, ensemble, à la perpétuation de ce devoir de mémoire.


 « Les souvenirs sont nos forces. Quand la nuit essaie de revenir, il faut allumer les grandes dates comme on allume un flambeau » Victor Hugo.



                                                                                             Patrick Farcy